Pourquoi un blog de voyage?

Les manières de voyager sont multiples et donc les manières de pouvoir les décrire aussi.  Ça fait, peu de temps, que dans ma tête se mélangent les souvenirs de mes aventures en Afrique, Amérique du Sud, Europe et Moyen-Orient. Ces souvenirs aussi loin que je me souviens me fond remonter le temps et me rappel des expériences de vie en commun ou seule, ordinaire ou extraordinaire.

C’est donc, il y a quelques mois que j’ai pris l’initiative de me lancer dans la rédaction de texte par le biais d’un blog de voyage.

Ce blog ou vlog (d’ailleurs, j’ai jamais compris la définition de ce dernier), me permet de pouvoir énumérer et partager des émotions et sensations de voyage.

Ma première interrogation, fût de me dire: mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir raconter. Car étant quelqu’un qui ne raconte pas facilement ma vie, alors imaginez- vous pour expliquer mes voyages.

Mais pourquoi au juste, perdre du temps comme dirais certains à écrire. Il y a les photos pour ça. Je dirais oui. Mais comment décrire une photo, sinon par l’écrit ou l’oral. Oui la photo est une composante des récits de voyage. Je me souviens des célèbres photos du livre de yann Arthus-Bertrand tellement magnifique et qui montrent la grandeur, la beauté et aussi la complexité du monde. Ou alors les photos dans un autre registre de Raymond Depardon avec ses clichés sur les paysages et habitants de France, ou encore  l’ouvrage de Matthieu Ricard sur le petit Royaume du Bouthan.

Je prends le temps d’écrire maintenant, chose que j’ai toujours détesté ainsi que la lecture que je pratiquer il y a encore peu avec parcimonie. En fait, je m’aperçois, que je commence à aimer cela. J’y prends goût.

Ce blog, n’est pas le plus grand blog du monde, et ne se prétend pas être un chef- d’oeuvre. Cette idée du blog, je la veux ouverte aux autres, à ma famille, ami et inconnu.  Je ne m’attends pas non plus à susciter, des vocations pour l’écriture.

lire-en-anglais-into-the-wild

Je ne cherche pas non plus, à me prendre au sérieux à jouer les indianna jones du voyage, ou ressembler à Sylvain Tesson dans son aventure d’ermite dans les Forêt de Siberie ou bien encore à m’identifier au personnage de « into the wild ». Non mes récits me ressemblent, peu de préparation et toujours une remise en question permanente, que cherchons-nous dans le voyage?. Ce blog est donc aussi présent, pour poser mes interrogations, mes doutes. Bref, tout ce qui fait que pour beaucoup le blog, est un élément nécessaire au voyage.

Mais ce blog est aussi le moyen de répondre à d’autres questions et pas que sur le voyage.  Je précise que j’écris maintenant, avec un fond sonore le plus souvent le bruit d’un vol d’avion long-courrier. Je trouve que le son m’invite déjà au voyage.

Mon but, en alimentant de contenu Périple du Monde, ce n’est pas de faire le plus d’articles possible, mais bel et bien de prendre le temps de la réflexion. Donc ne vous attendez pas à me voir sortir toutes les semaines de nouveau écrit. Cela ne fait pas partie, de ma façon de procéder. Au contraire, avec un texte bien écrit et ayant fait l’objet d’une réflexion poussée, on a tendance à suivre avec régularité l’auteur. Après c’est comme tout, il faut que ce dernier soit bon. Seul le lecteur pourra juger.

Publicités